Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Agenda

Du 05 au 10 septembre 2011: 

   9ème Tour Cycliste Féminin International de l'Ardèche (France)

Archives

9 août 2008 6 09 /08 /août /2008 18:27
Le quotidien régional Le Dauphiné Libéré publie dans son édition du jour un article, repris sur le site du journal, consacré à l'histoire olympique de Jeannie Longo qui va participer aux JO pour la septième fois de sa carrière. A bientôt 50 ans la Légende vivante du cyclisme féminin a tout gagné mais les JO ne lui ont jamais vraiment réussi, sauf en 1996 lorsqu'elle a décroché le titre olympique sur route, à l'occasion de ses 4èmes JO.

Âgée de 25 ans lorsqu'elle participe à ses premiers Jeux à Los Angeles, Jeannie Longo casse sa chaîne après avoir accroché le dérailleur de Maria Canins. Grande favorite de la course, elle éprouve de la honte de ne pas avoir gagné et croit sa carrière terminée. Mais elle trouve les ressources pour rebondir.

Un mois avant les JO de Séoul (1988) elle se casse le trochanter mais elle parvient néanmoins à participer aux Jeux, relevant ainsi "un défi physiologique". Quatre ans après elle aborde les Jeux de Barcelone dans un état de dépression en raison de l'affaire des pédales. Elle décroche néanmoins la médaille d'argent dans l'épreuve sur route.

Alors qu'elle envisage de mettre un terme à sa carrière en 1995, son mari Patrice Ciprelli la convainc de poursuivre. L'année suivante elle décroche enfin le titre olympique à Atlanta sur la course en ligne et la médaille d'argent dans le contre-la-montre.

En 2000, Jeannie Longo monte sur la 3ème marche du podium dans l'épreuve du contre-la-montre et finit 25ème dans l'épreuve en ligne. Elle déclare au Dauphiné Libéré que la Fédération commençait à accepter son mari, qui est aussi son entraîneur et se déclare satisfaite de ses résultats.

Bien qu'ayant préparé les Jeux d'Athènes (2004), elle en garde un souvenir mitigé car elle n'avait pas vraiment la pêche. Demain Jeannie Longo va s'aligner au départ de la course en ligne à Pékin. Elle ne s'y voyait pas et pourtant ses résultats depuis le début de la saison lui ont permis d'être sélectionnée.

Jeannie n'a plus rien à prouver depuis fort longtemps mais la perspective d'une médaille olympique à 49 ans est probablement un défi personnel très exaltant, peut-être le défi de sa vie.

Article intégral du Dauphiné Libéré

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyclisme féminin - dans Rubrique spéciale Jeannie LONGO
commenter cet article

commentaires