Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Agenda

Du 05 au 10 septembre 2011: 

   9ème Tour Cycliste Féminin International de l'Ardèche (France)

Archives

26 septembre 2009 6 26 /09 /septembre /2009 15:24
Tatiana Guderzo - Ita (Médaillée d'or):
"Le cyclisme est un sport magnifique qui exige beaucoup de travail et de sacrifices mais quand il aboutit à un tel résultat, c’est fabuleux (...)Je pense pouvoir dire qu’il s’agit du plus grand jour de ma vie. Dès le départ, l’Italie a démontré qu’elle était l’équipe la plus forte en travaillant beaucoup afin de préparer la fin de course de Noemi Cantele et moi-même. Avec Noemi, nous étions tombées d’accord pour que je fasse l’effort dans la première côte du dernier tour et, si cela a été très dur de rallier l’arrivée, je lui dois ma victoire"

Marianne Vos - Hol (Médaillée d'argent):
"Dans le dernier tour nous étions quatre à l'avant, dont deux italiennes. Je savais que cela allait être diffcile et qu'elles allaient attaquer l'une après l'autre."

Noemi Cantele - Ita (Médaillée de bronze):

"Tatiana était très forte et je l'ai soutenue derrière. Ce fut un parfait travail d'équipe."

Christel Ferrier-Bruneau - Fra (25ème, meilleure française):
"Je me suis retrouvée deux ou trois fois dans des échappées mais le peloton a roulé derrière. J'ai commencé à ressentir des crampes ensuite et j'ai fait le yo-yo. On espère toujours faire mieux. Le circuit m'allait bien mais comme j'ai coupé fin juillet-début août pour le cyclo-cross, je ne suis pas à cent pour cent."

Gérard Brocks - entraîneur des françaises:

"J’espérais le top 10, ça tenait la route jusqu’ à la crevaison de Pitel, pouvait regretter l’entraîneur des filles, Gérard Brocks. Elle crève au plus mauvais moment. Même si elle est dépannée vite, c’est rédhibitoire sur ce genre de circuit. En plus, au même moment, Jeannie arrive, chute dans le virage et crève. Pour le reste, on a fait notre course. Elles sont lâchées à la pédale. Il n’y a pas de secret, on n’est pas dans les meilleures mondiales. On est tout bonnement à notre place, c’est le reflet de l’année."

Emma Pooley - GB (14ème):

"Je ne me sentais pas comme si j'étais très forte aujourd'hui."

Nicole Cooke - GB (Championne du monde sortante, abandonne au 5ème tour):

"Ce fut une course très difficile pour moi et je savais ces derniers mois que cela allait très dur mais j'ai fait de mon mieux. Evidemment ma forme n'était pas terrible à l'approche du Mondial et je le savais. Je voulais être là et donner le meilleur de moi-même. Mais je n'étais pas en condition pour être au top."
Concernant sa saison:
"Mes résultats n'ont pas étaient au niveau des autres années. Ce ne fut pas une saison immensément brillante ni une dont je sois particuliérement fière(...) J'étais un ton en-dessous mais toute l'année j'ai couru avec le maillot arc-en-ciel ce qui fut absolument incroyable et j'ai vécu beaucoup de moments spéciaux. Maintenant c'est la fin et ce n'est pas vraiment la fin que j'aurais voulu. Mais je serai de retour l'année prochaine."

Jeannie Longo-Ciprelli - Fra (48ème):
"J'étais plutôt satisfaite de moi dans la première moitié de la course, puis, j'ai eu un coup de moins bien. J'ai été prise dans une chute dans l'avant-dernier tour, j'ai été touchée à la main, sans gravité. Pendant la course, ça discutait beaucoup entre filles des équipes de marque. Je ne me sentais pas capable de rivaliser avec les trois grands pays, la Grande-Bretagne, l'Italie et les Etats-Unis."

NB: pas de favoritisme dans le choix des déclarations, ne sont mentionnées que celles trouvées sur internet...

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyclisme féminin - dans Championnats
commenter cet article

commentaires