Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Agenda

Du 05 au 10 septembre 2011: 

   9ème Tour Cycliste Féminin International de l'Ardèche (France)

Archives

25 février 2007 7 25 /02 /février /2007 14:09
Après un très beau début de saison où elle pointe en 5ème position de la Coupe du Monde et en tête du classement FFC, Edwige Pitel sera frappée par la malchance. Elle chute d'abord lors du championnat de France et se voit privée de Giro, à la suite de quoi Aliverti l'empêche de courir sous ses couleurs jusqu'à la fin de la saison, anéantissant ainsi toutes ses chances de bien figurer au classement final de la Coupe du Monde. C'est dans ces circonstances qu'Edwige Pitel s'entraîne pour les Championnats du Monde. Sa fin de saison sera précipitée à cause d'une violente chute début octobre au cours de laquelle elle perd connaissance, se fracture le nez, la mâchoire supérieure, plusieurs dents et se fait de nombreuses blessures au visage. Aujourd'hui elle a accepté de répondre à une interview où elle revient sur cette saison noire et nous révèle ses objectifs pour 2007.


- Blog du Cyclisme Féminin: "Edwige Pitel, la 1ère question que l'on a envie de vous poser c'est comment allez-vous suite à votre terrible chute du 4 octobre dernier?
Edwige Pitel: "Ca va bien physiquement et moralement. Mais j'ai quand même des soucis permanents avec mes dents et mes gencives. Avec 9 dents touchées directement lors du choc, j'ai des douleurs permanentes liées aux différents traitements assez lourds (implants, perte osseuse, gencive abîmée, dents mal replacées…). De plus mes dents ont toujours la mémoire du choc en sensibilité et j'ai maintenant des problèmes d'occlusion qui m'obligent en permanence à réfléchir pour trouver une position de 'repos' et me soulager des pressions sur certaines dents non accidentées.

- Dans quelles circonstances s'est produite cette chute? Aurait-elle pu être évitée?
La chute s'est produite bêtement, à faible vitesse, sur un flottement dans un changement de direction du parcours habituel, entre Thomas Rostollan et moi. Nos guidons se sont accrochés pour je ne sais quelle raison vraiment. Comme je n'ai pas vu la chute venir, je n'ai pas eu le réflexe de me protéger le visage en mettant les mains en avant par exemple.
Des accidents comme celui-là, on peut toujours les éviter avec des si.


- Avez-vous repris l'entraînement depuis? Après une telle chute n'a-ton pas une petite appréhension avant de remonter sur un vélo?
N'ayant aucune mémoire, même inconsciente de la chute, je n'ai pas plus d'appréhension qu'avant sur un vélo. Bien sur, j'ai toujours dans un coin de ma tête qu'il faut éviter la chute, mais ça ne date pas de 4 mois. J'ai repris environ 2 mois après, par du VTT sur des grands chemins d'abord. Maintenant, je fais de nouveau un peu de tout, VTT, course à pied, vélo route et piste.


- Durant l'hiver, combien d'heures par semaine roulez-vous en moyenne? Qu'est-ce qui change dans votre entraînement par rapport à la saison cycliste?
Cette année, outre la chute, je procède à de grands changements dans mon organisation de vie. En disponibilité depuis plusieurs années, j'ai repris un travail à mi-temps, par détachement au sein du service informatique de la ville de Grenoble. Cela implique de déménager de Marseille à Grenoble, d'être aujourd'hui licenciée au club ASPSA de Grenoble, de découvrir un nouvel entraînement court en temps, plus qualitatif en contenu, différent en parcours. Mes soins dentaires perturbent aussi beaucoup la préparation de ma saison, difficile de prévoir longtemps à l'avance certains déplacements. Les 2 dernières années, j'ai passé les 2 mois d'hiver au soleil d'Australie, tout ça me change donc beaucoup.


- Quelques jours avant votre violente chute vous participiez aux Championnats du monde. Sur votre site officiel vous qualifiez vos résultats de "mitigés", selon vous que vous a-t-il manqué dans le contre-la-montre, votre spécialité?

Je vais être banale, j'ai manqué d'un peu de tout: puissance, rythme, échauffement mal géré, préparation physique et mentale très perturbée par mon équipe italienne.


- Globalement le bilan des françaises à ces championnats est en demi-teinte. Selon vous à quoi cela tient-il?
Je pense que Jeannie et moi avions les moyens d'être dans le 1er groupe, et le bilan des résultats auraient déjà été tout autre. Jeannie a abandonné sur crevaison, pas de chance. Moi, j'étais un peu mal placée (environ 20e ) quand ça s'est mis à visser juste avant le 2e poste de ravitaillement. Là, sur un étranglement, j'ai évité la chute de justesse sur le freinage brusque d'une italienne, et l'effort que j'ai fait pour recoller au pied du mur, je l'ai payé cash en ratant d'un rien le bon wagon dans le mur. Je me suis retrouvée en chasse patate avec Pucinskaite, et c'était fini. J'étais d'autant plus frustrée que, tout le début de saison, j'ai régulièrement figuré dans ce 1er groupe en Coupe du Monde, et que j'avais à coeur de ramener un bon résultat pour valider les choix de notre nouvel entraîneur national G. Brocks .

- Quel bilan personnel tirez-vous de votre saison 2006? Avez-vous atteint vos principaux objectifs?
Je voulais faire le circuit complet de Coupe du Monde, le début de saison était bon en sensations et en terme de résultats sur ces épreuves. La 2ème partie de saison a été complètement gâchée par le conflit interne avec mon équipe italienne, qui m'a empêchée de courir et que j'ai dû combattre sur le plan juridique. Cela m'a épuisée nerveusement et j'ai gâché tous mes championnats, français déjà et mondiaux surtout.


- Quels souvenirs en garderez-vous?
J'avais le niveau des 20 meilleures mondiales, mais le bilan des résultats de ma saison est globalement pauvre et avec ma chute du 4 octobre, 2006 restera pour moi une année noire.


- Avez-vous trouvé un autre groupe sportif pour 2007? Si oui pouvez-vous nous en dire plus? (NB: interview proposée le 16/12/2006)
Pour 2007, je vais courir avec l'équipe autrichienne UNIQA. Je connais quelques filles de cette équipe qui étaient avec moi en Australie, c'est pourquoi je suis confiante pour cette année. Les relations sont simples, claires, pour tout, calendrier, matériel, finances, déplacement. Tout est bien organisé, c'est appréciable.


- Quels objectifs vous êtes-vous fixés pour 2007?
Me remettre complètement de mon accident sur un plan médical, me stabiliser dans ma nouvelle vie à Grenoble et avoir des résultats sportifs à la hauteur de mon potentiel sur les championnats nationaux et mondiaux dans un 1er temps, faire mon maximum du moment sur les autres courses. Progresser physiquement et tactiquement avec mon nouvel entraînement / entraîneur.


Merci d'avoir accepté de répondre à ces quelques questions et bonne saison 2007."
Merci à toi, Stéphane, de faire vivre un site de cyclisme féminin."

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyclisme féminin - dans Interviews-Portraits
commenter cet article

commentaires

dheruelle 30/09/2007 19:16

Salut ma juju c'est gabinos comment ça va ?Gros bisous .gabinos

Laurent 25/02/2007 23:21

Bravo pour cette interview!félicitations et superbes années 2007 à notre championne edwige qui a un moral incroyable!