Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Agenda

Du 05 au 10 septembre 2011: 

   9ème Tour Cycliste Féminin International de l'Ardèche (France)

Archives

11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 00:52
Le site petitesreines publie une interview exclusive et très intéressante sur la jeune estonienne Laura Lepasalu. Issue d'un pays où le cyclisme féminin est encore moins reconnu qu'en Europe de l'Ouest, cette kinésithérapeute court sous les couleurs de Chambéry Cyclisme Compétition depuis l'arrêt du Team Les Carroz. Très motivée, elle a pour objectif d'intégrer un groupe sportif professionnel et s'applique pour cela à garder un bon mental tout en s'astreignant à une hygiène de vie rigoureuse. Découvrez Laura Lepasalu à travers cette interview.
Repost 0
Published by Cyclisme féminin - dans Interviews-Portraits
commenter cet article
8 mars 2009 7 08 /03 /mars /2009 20:07
Judith Arndt (Team High Road Women) s'est cassée la clavicule lundi 2 mars. Alors qu'elle s'entraînait près de Melbourne, en Australie, une portière de voiture s'est ouverte devant elle. Ne pouvant l'éviter, elle chuta et se fractura la clavicule. La position de la fracture ne nécessite pas une opération mais l'allemande est contrainte à six semaines d'arrêt de la compétition.

Source: bikeworldnews.com
Repost 0
Published by Cyclisme féminin - dans News
commenter cet article
8 mars 2009 7 08 /03 /mars /2009 18:31
Fabiana Luperini n'a pas pu participé au GP de Brissago hier en Suisse en raison d'une petite intervention chirurgicale. Cette opération est devenue nécessaire car Fabiana ne pouvait plus pédaler de façon efficace. Opérée avant les grands rendez-vous de la saison, la transalpine est contrainte à quelques jours de repos, de l'ordre d'une semaine. Elle sera de retour en compétition à l'occasion du GP Costa Etrusca le 20 mars prochain.

Source: Selle Italia Ghezzi
Repost 0
Published by Cyclisme féminin - dans News
commenter cet article
8 mars 2009 7 08 /03 /mars /2009 10:13
La première course internationale de la saison sur le continent européen avait lieu samedi sur les rives du Lac Majeur à l'occasion du GP di Brissago - Lago Maggiore, disputé sur une distance de 100,7 km. L'italienne Noemi Cantele (Team Bigla) a remporté l'épreuve devant Jeannie Longo (équipe mixte) et l'allemande Eva Lutz (Nürnberger Versicherung).

Source: varesenews.it
Repost 0
Published by Cyclisme féminin - dans Courses sur route
commenter cet article
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 20:30
S'il y a deux filles très attachantes dans cette belle région Midi-Pyrénées, il s'agit bien de Justine et Manon SOUYRIS. C'est grâce à mon ami Philippe BEAUGIER (fournisseur des photos) que j'ai appris beaucoup de choses sur ces presque siamoises que sont ces deux demoiselles.

Totalement différentes, elles se ressemblent cependant beaucoup mais si elles ont la même passion pour le cyclisme, elles ont des manières différentes de s'exprimer.
Licenciées à Saint Juery Olympique Cyclisme depuis 2005, elles sont devenues les porte-drapeaux d'un grand club en devenir qui s'épanouira au fil du temps du fait qu'il a une excellente école de cyclisme qui en ferait rêver plus d'un.

Quelle triste journée que ce 29 août 2008 pour Manon, qui a cependant tout fait pour réussir ce rendez-vous qu'est le France disputé à Bellerive-sur-Allier. Seul le résultat compte, une quatrième place ne réjouissant personne, car elle est l'arme tranchante qui ejecte des podiums, de leurs photos, de leurs souvenirs.



Manon SOUYRISMANON est née le 30 juin 1993, elle se dirige vers une 1ère S (elle est actuellement en seconde), très bonne élève dans toutes les matières, cette jeune timide entretien de très bonnes relations avec ses collègues, aussi bien au lycée que sur le vélo, ce qui est déjà plus rare.

Si elle aime lire et écouter de la musique, c'est près de son Guillaume (jumeau) qu'elle se réfugie le plus souvent. Elle partage avec lui la passion du cyclisme et des entrainements (il est aussi licencié).

Championne de l'interrégional du grand Sud-Ouest en cadettes à Brie-sous-Chalais, petite ville de Charente, elle a remporté quelques jours auparavant (le 18 Mai) le Grand Prix de Saint-Salvy-de-la-Balme, terminant de belle manière par un dernier bouquet sa saison le 14 septembre à Montauban. Un objectif pour 2009, de taille cependant, mais dans ses possibilités car c'est une immense travailleuse, ce podium qui s'est refusé à elle pour un rien et sur lequel elle doit se hisser rapidement.




Justine SOUYRISJUSTINE est née le 9 août 1994, actuellement en 3ème, travaille dur pour obtenir le BEPC. Sous un aspect plus décontracté que son aînée, elle sait cacher ses sentiments très profonds. N'aimant pas la solitude, elle possède plusieurs cordes à son arc, le partage avec les autres aussi bien dans sa vie privée que dans sa vie sportive. Justine est une jeune demoiselle expansive et très gaie. Comme elle chante tout le temps, elle a derrière elle un fan club pour l'écouter lorsqu'elle interprète de magnifiques chanteuses comme Rihanna ou Lady Gaga.

Lauréate des Ecoles de Cyclisme Midi-Pyrénées (à Eauze en Minimes), Justine qui raffole de la mode et passerait sa vie chez le coiffeur, a remporté l'interrégion Minimes. Se permettant même de rattraper ses aînées parties quelques minutes avant son groupe, de les laisser pour franchir en solitaire cette ligne d'arrivée lui attribuant un superbe maillot blanc qui ne devrait être que le premier d'une longue série.

Avant que ne se referme ce volet, j'ai la certitude de revenir prochainement déranger toute la famille SOUYRIS pour de nouvelles histoires, avec on ne sait jamais, le récit d'une course aux couleurs du drapeau tricolore accompagné de la Marseillaise.

Pour que plus belle soit la vie, je remercie sincèrement cette famille pour son accueil.

Texte: Philippe MORENNES
Photos: Philippe BEAUGIER


Podium Interrégional





























Podium interrégional Cadettes: 1ère Manon SOUYRIS (MPY), 2ème Oriane CHAUMET (AQU), 3ème Eloïse BEC (MPY). Photo: Philippe BEAUGIER


Podium Interrégional Minimes





























Podium interrégional Minimes: 1ère Justine SOUYRIS ( MPY), 2ème Emilie GARCIA (MPY), 3ème Coralie BESSOU (AQU). Photo: Philippe BEAUGIER
Repost 0
Published by Philippe MORENNES - dans Interviews-Portraits
commenter cet article
2 mars 2009 1 02 /03 /mars /2009 14:43
Avant-propos

A l'origine vous deviez découvrir un article sur une jeune fille inconnue du public, le papier aurait pu se transformer en un entretien. Finalement c'est un message d'amitié très fort qui nous unit l'un à l'autre que nous vous adressons ce point de vue.
Notre but est celui d'encourager ces jeunes filles qui connaissent le plus souvent les galères et peu les podiums qui nous a incité à vous communiquer ce témoignage. Lorsque vous prendrez le départ d'une épreuve, même pour n'avoir que la grande joie de conclure, sachez que nous sommes à vos côtés et que nos encouragements vont vers vous.


Pauline cette inconnue!

Pauline Abautrer est née le 2 avril 1989 à Chatellerault, elle va bientôt avoir 20 ans, elle mesure 1m62 pour 52 kgs. Lors de son arrivée sur cette planète, Pauline était accompagnée d'une jumelle: Angélique, qui après un petit essai dans le cyclisme pratique désormais l'équitation à un haut niveau.
"J'ai commencé le vélo en pupille 2 avec ma soeur jumelle à l'initiative de notre papa, on a pris du plaisir avec elle, on se partageait les victoires (...) J'ai toujours couru sous les couleurs de la vélophile naintréenne qui m'a permis de cotoyer Manou (Merlot, NDLR) ou encore Mélanie (Bravard, NDLR) que tu connais." Qui mieux que Pauline pouvait se décrire aussi bien, résumant en quelques lignes une véritables passion qui n'arrêtera jamais?

C'est en minimes que Pauline a obtenu ses meilleurs résultats en 2003. Nous sommes le 18 Mai et nous nous trouvons à Colombiers, petit village près de Chatellerault (patrie de Manou Merlot et Sylvain Chavanel). Ce jour-là reste probablement un jour faste pour notre championne qui s'adjuge le titre régional devant Pauline Joubert et Marine Besseau mais enlève dans la catégorie l'interrégion.

Depuis, Pauline qui participe le plus souvent possible aux épreuves régionales, prenant sur son temps libre (elle en a peu), s'est consacrée à sesw études. Baccalauréat en poche avec une année en Faculté de Droit, elle vient de réussir son Coucours d'entrée dans la Police Nationale, rêve de toujours et attend avec impatience son incorporation à l'école de Police pour y préparer son avenir. "Actuellement je suis dans l'incertitude, mais je continue à m'entraîner réguliérement, 3 à 4 fois par semaine, de 250 à 400 kms sur l'ensemble, en foncier essentiellement et avec mon club. Je sais qu'il sera sans doute difficile d'allier mon futrur métier et ma passion, mais tant que je pourrais m'entraîner..."

A vous toutes qui venaient de nous lire, nous venons de prouver que rien n'est impossible. Quant à nous deux, notre amitié l'un pour l'autre flambera longtemps.

Pauline ABAUTRET et Philippe MORENNES
Repost 0
Published by Philippe MORENNES - dans Interviews-Portraits
commenter cet article
24 février 2009 2 24 /02 /février /2009 08:26
Maryse Guillanic, née le 05 janvier 1967, fut deux fois championne de Bretagne. La première en 1983 dans la catégorie cadettes, l'épreuve se déroula à Berbes. La seconde à Saint-Connan en 1988, cette fois chez les séniors.

Membre de l'équipe pro EC-Evel-Baud, composée de Dany Bonnoront, Valérie Simonnet, Nadège Lamour, Cathy Moréac et Pascale Ranucci, cette formation était sous la direction sportive d'André Le Gallo et d'Albert Kervarec. Si je recherche cette damequi est mariée depuis, c'est tout simplement pour pouvoir évoquer sa brillante carrière, mais surtout pour obtenir son témoignage sur ce temps pas si vieux que cela et permettre d'évoquer dans quelques mois la mémoire de Pascale Ranucci qui nous a quittée pour rejoindre le royaume des anges en décembre 1999.

Si certaines championnes se reconnaissent, qu'elles n'hésitent pas à se faire connaître via ce blog (en cliquant tout en bas sur "Contact"), tous les avis sont importants.

Nous ne ferons pas revenir Pascale, mais si nous pouvions enrichir de nos souvenirs la mémoire de cette grande championne près de sa petite nièce qui ne l'a jamais connue (Margaux est née quelques mois après), nous aurions réussi notre témoignage. D'avance merci à toutes les personnes qui pourraient nous aider.

Philippe MORENENS.
Repost 0
Published by Philippe MORENNES - dans Divers
commenter cet article
18 février 2009 3 18 /02 /février /2009 21:27

Anne-Caroline Chausson, championne de ski!

Nous avions laissé Anne-Caroline Chausson avec sa médaille d'or remportée à Pékin devant Laëticia Le Corguillé. Désormais notre championne qui a tourné la page, vient d'être sacrée championne du monde de ski de vitesse.


Pour le développement du BMX dans les grandes villes

Afin de développer le BMX dans les grandes villes et attirer la jeunesse des banlieues, une convention établie entre la Fédération Française de Cyclisme de la Française des Jeux a été signée. Celle-ci a pour but d'être le précurseur dans le domaine de l'égalité des chances, elle s'appuiera sur un ensemble de journées découvertes. Alors mesdemoiselles, on vous attend.


Une majorité de femmes candidates au poste de DTN

Deux jeunes femmes pour trois candidats pour le remplacement de Patrick Cluzaud au poste de DTN est bien la preuve de la parité du cyclisme: Isabelle Gautheron et Marie-Françoise Potereau. Ajoutez-y la nomination de Marion Clignet comme entraîneur de la formation Bouygues Telecom et tout sera parfait^pour annoncer cette ouverture tant attendue.


Caroline Mani bientôt opérée

Troisième du Championnat de France et cinquième du Mondial de cyclo-cross, Caroline Mani va passer sur le billard pour être débarassée de sa petite gêne qui la handicape lorsqu'elle marche avec ses chaussures de vélo. Un très bon rétablissement à cette nouvelle recrue de Vienne-Futuroscope. La formation sera présentée le 14 mars 2009 au cours d'une soirée au Futuroscope de Poitiers.

Repost 0
Published by Philippe MORENNES - dans News
commenter cet article
15 février 2009 7 15 /02 /février /2009 11:54
Fanny Riberot de retour du Qatar

Fanny Riberot dresse le bilan de sa participation au Tour du Qatar pour le site Cyclismag. C'est la première fois que Fanny débutait la saison aussi tôt et elle n'est pas déçue. Elle ne gardera que de bons souvenirs de cette épreuve, tant au niveau de l'organisation, du logement que de la course elle-même. Elle évoque aussi l'arrêt probable de son équipe Les Carroz. Consultez l'article
ici.


Bronzini remporte la Coupe du Monde de la course aux points

Giorgia Bronzini a remporté hier la Coupe du Monde de la course aux points à l'issue de la dernière manche remportée par la néerlandaise Ellen van Dijk. Au classement final, Bronzini a 25 points, Jarmila Machacova (Tch) 18 et Katie Colclough (GB) 18 points.
Source: corrieredellosport.it


Eneritz Iturriaga refait sa toile

Le site officiel de l'espagnole Eneritz Iturriaga a entiérement été refait. La nouvelle version est en ligne depuis mercredi et sera prochainement accessible en basque. L'adresse du site elle n'a pas changé:
http://www.eneritziturriaga.com/
Repost 0
Published by Cyclisme féminin - dans News
commenter cet article
14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 01:08
Profitons de cette période creuse qu'est le début de saison pour nous replonger 30 ans en arrière. En 1979, Jeannie Longo remporte son premier titre de championne de France sur route tandis qu'en Espagne le premier championnat féminin de l'Histoire est organisé. A cette époque, le Championnat du monde est l'épreuve phare de la saison. Cette anné-là il consacre une néerlandaise. Retour sur ces trois événements.



France: une inconnue nommée Jeannie Longo


En 1979 le Championnat de France a lieu à Neufchâtel-en-Saosnois. Depuis la retraite de Geneviève Gambillon, double championne du monde et 7 fois championne de France, le championnat national est beaucoup plus ouvert. Jeannie Longo, une jeune grenobloise de 21 ans, venue du ski, participe à sa première course nationale. De son côté, l'ancienne championne du monde Josiane Bost, dispute sa dernière saison. Toujours bien placée dans le championnat national, Bost, malgré ses 200 bouquets glanés tout au long de sa carrière, ne réussira jamais à décrocher le maillot tricolore.

Les deux premiers tours de circuit se déroulent à un ritme plutôt tranquille. Dans le dernier tiers du parcours, Jeannie Longo remonte à l'avant du peloton. Elle sera longtemps en tête de l'ultime ascension de la Côte de la Vallée de l'Enfer mais elle sera décrochée en compagnie de Josiane Bost. A 1 km du sommet, les attaques fusent de toute part. Mais au bénéfice de la descente le duo Longo-Bost parvint à revenir sur le groupe de tête à 2 kilomètres de l'arrivée. Le sprint final sera lancé au pied d'un long faux-plat montant menant à la ligne d'arrivée. Jeannie Longo va remonter et dépasser ses adversaires une à une, à commencer par la doyenne du peloton, la quadragénaire Arlette Lacan. A leur tour les expérimentées Dany Dubois, Annie Barjou et Nicole Verzier sont doublées par Jeannie Longo. A ce moment-là, la grenobloise est certaine d'être sur le podium puisqu'il ne lui reste plus qu'à déposer Nathalie Diart et Elisabeth Camus, ce qu'elle fit, franchissant la ligne d'arrivée en vainqueur. Jeannie Longo elle-même n'imaginait peut-être pas à cet instant-là que ce titre n'était que le premier d'une longue série et encore moins qu'elle porterait le maillot national trente ans après.

En ce mois de juillet 79, le public s'interroge: "Jeannie Qui?" Car il faut bien l'avouer, c'est à ce moment-là une inconnue qui s'apprête à revêtir le maillot tricolore. Une jeune femme qui avait décidé de prendre sa licence parce que le championnat du Monde allait être organisé l'année suivante à Sallanches, tout près de chez elle. Et cela tombe bien car Gérard Marillier, le directeur technique national, lui annonce qu'elle est sélectionnée pour le Mondial. S'imaginant que le championnat du Monde a lieu tous les deux ans, comme en ski, Jeannie Longo croit d'abord être sélectionnée pour Sallanches, avant de réaliser qu'elle part le mois suivant à Valkenburg pour disputer son premier Championnat du monde. Elle se classera 8ème et remportera son 1er titre mondial sur route en 1985 avant de devenir la championne la plus titrée de l'Histoire du sport.



Espagne: et Ateca attaqua...


En Espagne le Général Franco avait interdit le cyclisme féminin. Un an après sa mort et l'avénement du Roi Juan Carlos, l'Espagne connaît enfin la démocratie. C'est dans ce contexte qu'est organisé le 1er Championnat d'Espagne féminin le 6 août 1979 à Saragosse, 28 ans après le 1er championnat français, 20 ans après le 1er championnat belge et 16 ans après le 1er championnat italien. Avec un tel retard du cyclisme féminin espagnol, seulement 9 concurrentes s'alignent au départ de la course qui se déroule sur un parcours de 20 kilomètres, soit 16 tours de 1250 mètres.


Durant les 10 premiers tours de circuit, le "petit peloton" roule groupé. Aucune tentative d'échappée n'est enregistrée. Au 11ème tour, Mercedes Ateca s'échappe et personne n'est en mesure de répliquer. La course est pliée. Pourtant le suspens demeure quant à la 2ème place. Blanca Gil et Maria Victoria Fustero vont en effet se livrer un duel sans mercis, jusqu'à l'arrivée, et qui tournera à l'avantage de la première.


Le triomphe de Mercedes Ateca a été facilité par la défection de plusieurs coureuses catalanes qui auraient pu être ses plus sérieuses rivales. Mais en voyant la forte pente que présentait le circuit avec la montée de El Ballatador, elles ont préféré ne pas participer au Championnat! Mercedes Ateca, qui courait habituellement en France sur des distances bien supérieures, s'imposa avec facilité et entra dans l'Histoire du cyclisme féminin en devenant à 33 ans la 1ère championne d'Espagne sur route.


Cette année-là elle fut la seule concurrente - et la première de l'Histoire - de nationalité espagnole à participer au Championnat du Monde. Elle ne connut pas le même succès puisqu'elle abandonna. Néanmoins elle prouvera que son titre national n'est pas le fruit du hasard en le décrochant à nouveau en 1980 (sur un parcours de 50 km) et en 1981. Elle sera aussi 2ème en 1984.



Mondial de Valkenburg: domination totale des néerlandaises


Le Championnat du Monde de Valkenburg, aux Pays-Bas, se déroule le 25 août 1979. Soixante-et-une participantes issues de 14 nations s'alignent au départ d'un circuit de 16 kilomètres à parcourir 4 fois. L'épreuve fut marquée par la domination totale des néerlandaises qui plaçaient une représentante de leur nation dans toutes les échappées afin de préparer le terrain pour van Oosten-Hage, la favorite.

Au final c'est sa compatriote Petra De Bruin qui s'imposa au sprint sur sa compagne d'échappée, la belge Jenny De Smet.
Cette dernière s'échappa dès le premier tour de circuit mais après 2 kilomètres elle fut reprise par van Oosten-Hage avant d'être avalée par le peloton. Au tour suivant c'est la néerlandaise Hennie Top qui attaque, puis sa compatriote Rik. Elles aussi sont reprises et dans le troisième tour c'est leur coéquipière Moholman qui s'échappe. Dans le Cauberg elle est rejointe par Rik, l'américaine Carpenter et la canadienne Strong. A nouveau le peloton revient sur elles.

C'est au début du dernier tour que se dessine l'échappée décisive. Alors qu'il ne reste plus que 16 kilomètres à parcourir, De Bruin et De Smet s'échappent. A 700 m de l'arrivée elles comptent 42 secondes d'avance sur le peloton. Le sprint final est lancé à environ 100 m de l'arrivée. Petra De Bruin s'impose d'un cheveu. Ayant levé les bras un peu trop tôt, il s'en fallut de peu pour que la belge ne lui souffle la victoire. De Smet en fut quitte elle aussi pour une belle frayeur. Alors que le duo a franchi la ligne d'arrivée, les deux coureuses doivent éviter de nombreux groupes de photographes et véhicules retenus afin de ne pas envahir le circuit. Jenny De Smet trébuche contre une moto et fait une chute spectaculaire, heureusement sans conséquence.


Le classement:
1 Petra De Bruin (Hol) les 64 km en 1h43'57"
2 Jenny De Smet (Bel) m.t
3 Beate Habetz (RFA) à 26"
3 Karen Strong (Can)
4 Keetie van Oosten-Hage (Hol) à 30"
5 Karen Strong (Can)
6 Emmanuella Menuzzo (Ita)
7 Francesca Galli (Ita)
8 Jeannie Longo (Fra)
9 Ines Varenkamp (RFA)
10 Rosella Galbiati (Ita)
...
24 Nathalie Diart (Fra)
...
28 Annie Barjou
...
toutes même temps jusqu'à la 34ème



Quelques podiums des championnats nationaux cette année-là

PAYS 1ère 2ème 3ème
Belgique Maria Herrijgers Sonja Pleysier Marie-Hélène Schiffers
Espagne Mercedes Ateca Blanca Gil Maria Victoria Fustero
Etats-Unis Connie Carpenter Beth Heiden Mary-Jane Reoch
France Jeannie Longo Elisabeth Camus Nathalie Diart
Grande-Bretagne Brenda Atkinson Catherine Swinnerton Bernadette Griffiths
Italie Francesca Galli Giuseppa Michelloni Cristina Minuzzo
Pays-Bas Tineke Kole-Fopma Hennie Top Keetie van Oosten-Hage
RFA (All. de l'Ouest) Beate Habetz Marianne Stuwe Uta Rathmann

Sources:
"Du miel dans mon cartable" de Jeannie Longo, Editions Robert Laffont, 1988
"Les petites reines du Tour de France" de Rémy Pigois
"Tous les palmarès du cyclisme féminin" d'Alfred North
Le quotidien espagnol "El Pais"
Le quotidien espagnol "El Mundo deportivo"
Le site fotokoos.nl
Archives personnelles
Repost 0
Published by Cyclisme féminin - dans Retro
commenter cet article