Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Agenda

Du 05 au 10 septembre 2011: 

   9ème Tour Cycliste Féminin International de l'Ardèche (France)

Archives

10 novembre 2005 4 10 /11 /novembre /2005 00:00

Alexandra LE HENAFF

Alexandra LE HENAFF

 © Photo: M.Rannou



Alexandra LE HENAFF a 27 ans. Animatrice sportive dans son club, le Vélo Sport Quimpérois en contrat emploi-jeunes, elle est titulaire du BESSAC et d'un DEUG de Sport. Alexandra a commencé le vélo à 11 ans en école de cyclisme au CCBigouden. Elle a accepté de répondre à quelques questions sur sa préparation, sa carrière et sa vision du cyclisme féminin actuel. Elle nous livre ses réponses sans langue de bois.


Son palmarès en bref:

17 titres de Championne de Bretagne (route,clm, cyclo-cross, vtt, piste)
Championne de France Junior en 1996 à Apremont
Vainqueur de Cholet Pays de la Loire (Coupe de France) en 2005, 2è en 2002
Vainqueur de plusieurs étapes sur le Tour de la Drôme (2 en 2001),Tour de la Haute-Vienne (1 en 2004),Tour de Navarre (1 en 1998)
Victoire sur l’Essor Mayennais
Victoire aux Forges
2è du Tour du Val d'Ardoux en 2004
2è du Tour de la Haute-Vienne en 2004
2è du classement final de la Coupe de France 2005
3è championnat de France poursuite junior
3è du Championnat de France VTT Marathon 2005
5è du Championnat du Monde Junior en Slovénie
6è du Championnat d’Europe CLM en 2000 en Suède (participations à 4 championnats d’Europe espoir)

 


Alexandra et le vélo:


- Combien d'heures par semaine vous entraînez-vous?

Cela dépend des périodes


- Combien de kilomètres par an faites-vous?

Environ 16000 kms.


- Quelle roue libre utilisez-vous au cours de la saison et pourquoi ce choix? Ou bien adaptez-vous le matériel que vous utilisez en fonction des compétitions auxquelles vous participez?

12X23 et suivant les courses à étapes du 25 à l’arrière pour les cols.


- Quelle denture utilisez-vous généralement (petit et grand plateau)? Quels en sont les avantages et les inconvénients?

52X39. Le 39 car dans les courses en ligne on ne sait jamais ce qu’on peut trouver : raidars par exemple. Avec le 39 on passe partout.


- Utilisez-vous des roues 650 ou 700? Pourquoi?

Roues 700.Cela convient mieux à mon gabarit et au moins dans les courses en ligne les voitures dépannages neutres en contiennent contrairement aux roues de 650 qui se font rares dans ce cas.


- Comment fonctionnez-vous dans votre préparation? Avez-vous un entraîneur?

J’en ai eu mais maintenant je me connaîs très bien. Quelques personnes continuent tout de même à me donner des conseils.


- Faites-vous une coupure durant l'hiver?

Oui une petite juste à la fin de ma saison route mais ensuite je pratique le cyclo-cross pour garder la forme .Auparavant je coupais beaucoup trop longtemps (trois mois)


- Quelle a été votre plus grande satisfaction depuis le début de votre carrière?

Cette victoire cette année à Cholet : c’était plus fort que mon titre national en junior car là toute l’élite français était présente! Mon autre satisfaction est que je progresse encore après 17 années de vélo.


- Quelle fut votre plus grande déception?

Cette année pour ne pas avoir été retenue pour le championnat du monde à Madrid


- Avez-vous des regrets et si oui lesquels?

Oui, cette année au Tour des Flandres, manche de coupe du monde. J’arrivais pour la 3è place dans un groupe de 15 filles et à la flamme rouge on a été mal aiguillée et on s’est retrouvé en contre sens de la ligne d’arrivée :on n’a pas été classé. C’est grave de voir ça en coupe du monde. J’aurais pu marquer mes premiers points UCI ainsi que des points UCI pour mon équipe Pruneaux d’Agen.

 

- Etes-vous issue d'une famille sportive?

 

 Oui et non. Mon père a pratiqué le foot durant 25 ans et ma mère n’a jamais fait de compétition sportive même si elle est très dynamique: marche, vélo rando..


- Vous souvenez-vous de votre premier vélo? Quel souvenir en gardez-vous? Le possédez-vous toujours?

Oui un vélo de course noir et blanc.J’en étais fière même si il était un peu trop grand pour moi,ensuite je l’ai peint aux couleurs de celui de Greg Lemond de qui j’étais fan. Je ne le possède plus.


- Pourquoi avoir choisi le vélo? Que vous apporte la pratique du cyclisme? Quelles sensations vous apporte-t-il par rapport à d'autres sports?

J’ai pratiqué plusieurs sports : natation, tennis, tennis de table en compétition, football,handball. Le cyclisme me permet de me donner à fond et m’apporte un bon bol d’air. Je me sens bien dans ce sport entier avec ses différentes disciplines. Ce sport me permet de m’accomplir physiquement et d’apprendre à connaître mes limites à l’effort. Enfin, le cyclisme m’a permis de voyager, de connaître différentes personnes (dont mon futur mari) et de courir en équipe, ce que j’aime beaucoup.

Par contre je trouve dommage qu’il y ait beaucoup de gens bizarres qui traînent dans ce milieu.


- Dans la mentalité française le cyclisme est un sport plutôt réservé aux hommes, comment en êtes-vous arrivé à faire de la compétition?

Lorsque je faisais des sorties vélo avec mon amicale laïque de mon école primaire , les éducateurs disaient que je me débrouillais bien (faut dire que je voulais tout le temps être devant) et ils m’ont orienté vers un club du coin.


- Quels obstacles avez-vous rencontrés?

Je n’ai pas rencontré d’obstacles : j’étais heureuse, je m’amusais avec mes copains et tous les dimanches matins j’étais toujours prête avant mon père, qui nous encadrait aussi, direction l’école de cyclisme !


- Avez-vous des idôles dans le cyclisme? Lesquels? Sont-ils/elles des modèles pour vous?

Non je n’ai pas d’idole car avec le dopage on ne sait plus quelle personne est saine ou non. Le doute est toujours présent.

Si peut-être, notre champion du monde Tom Boonen : ça c’est « une geule de champion » et quel palmarès déjà !! Il dégage une telle puissance…


- Par rapport à votre expérience de la compétition, quels conseils pourriez-vous donner? Que faut-il faire, que faut-il éviter?

Je pense qu’en compétition il ne faut jamais baisser les bras. Tant que la ligne n’est pas franchie, tout peut encore se passer. De plus d’après ce que j’ai vécu, un débutant ne doit jamais renoncer car il ne peut que persévérer à force de travail. Moi quand j’ai débuté j’étais lâchée tous les dimanches en minimes. Ce n’est qu’à la fin de ma première année cadette que j’ai obtenue ma première victoire !Il faut être patient en vélo si on veut obtenir des résultats.

 

 Le cyclisme féminin aujourd'hui


- Pensez-vous qu'une française peut vivre de la pratique de son sport à l'heure actuelle?

Non elle ne peut pas à moins de courir dans une équipe étrangère et encore…


- Quel regard portez-vous sur le cyclisme féminin? Et en France plus particuliérement?

En France, les médias ne jouent pas le jeu du tout et en plus j’ai l’impression que le monde professionnel masculin veut rester dans sa bulle de peur qu’on leur « pique » des sponsors sûrement ;je trouve cela bien dommage. Notre cyclisme féminin ne bouge pas beaucoup même si différents sponsors comme les « Pruneaux d’Agen » osent s’y investir et nous fait confiance.


- Selon vous, pourquoi peu de sponsors s'engagent dans votre sport alors que le tennis féminin, l'athlétisme ou d'autres sports féminins sont soutenus par des sponsors?

Comme je viens de le dire auparavant : les médias ne s’intéressent pas à notre sport et du coup les sponsors sont absents alors que l’on peut voir du tennis, de l’athlétisme féminin à la TV.


- Quelle est la plus grosse somme d'argent que vous ait rapporté une course?

En Bretagne lors de ma victoire dans une course internationale féminine se déroulant début août tous les ans.

- Quelles seraient selon vous les solutions à mettre en place pour développer le cyclisme féminin?

Diffuser les Coupes du Monde Dames et Championnat de France à la TV et arrêter de parler de Jeannie Longo surtout quand elle est absente même si je la respecte beaucoup pour son palmarès. Il faut se rendre compte que quelques jeunes espoirs féminins progressent et qu’il faudra bien un jour parler du « après Jeannie »



Merci beaucoup à Alexandra LE HENAFF d'avoir accepté de répondre à ces quelques questions.



 

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyclisme féminin - dans Interviews-Portraits
commenter cet article

commentaires

idiot 28/06/2006 15:42

c marrant un pruneau qui fait du vélo